La problématique

Comment nettoyer les échangeurs à plaques qui, alimentés par une source froide (fleuve, mer) en amont de la centrale, servent à rafraîchir l’eau du circuit de refroidissement d’une centrale nucléaire ? Comment lutter contre les obstructions (dépôts, algues, coquillages…) de manière plus rapide et plus efficace ? Chez ABMI, nous avons répondu à ce challenge en repensant entièrement la solution d’entretien, passant d’une méthode mécanique à un procédé chimique innovant.

la solution ABMI

Notre solution : la mise en place d’un SKID de nettoyage chimique. Cet outil permet de réduire considérablement le temps de maintenance. Pour y parvenir, nous avons réalisé une analyse des produits obstruant et des sources d’énergie disponibles à proximité des échangeurs. Puis, nous avons conçu l’installation, en recourant à des matériaux simples et robustes. Nous avons ainsi pensé la solution de A à Z afin de livrer un équipement clé en main, parfaitement adapté au besoin de notre client EDF.

les moyens mis en oeuvre

Nous avons constitué une équipe composée d’un ingénieur chef de projet pluridisciplinaire ainsi que deux dessinateurs projeteurs, mais également coordonné nos partenaires de confiance – chaudronniers, électriciens, tuyauteurs… - afin de produire une installation robuste et ergonomique. Après sa mise en place, notre chef de projet a enfin formé les utilisateurs d’EDF.

les résultats

Le SKID de nettoyage chimique a été mis en service chez EDF avec succès. Les équipes de notre client ont su s’adapter et s’emparer de cette innovation. Le démontage des échangeurs n’est désormais plus nécessaire et le temps de nettoyage a été divisé par deux, passant de 8 à 4 heures. Un changement majeur : il garantit à EDF de ne pas avoir de risque d’arrêt de réacteur suite à l’encrassement de leurs échangeurs. Nous avons ainsi amélioré non seulement la productivité mais aussi la sécurité d’un site hautement sensible.

EDF - SKID